Artisans

de La Corporation des métiers d'art en Charlevoix.

Caroline Tremblay (Hermine)

Sculpture.

DÉMARCHE ARTISTIQUE

« Du bout des doigts, j’anime la matière, je laisse des empreintes et dévoile au monde mes mémoires. »
Dès son enfance, l’artiste était fascinée par les appareils photographiques, la transparence des acétates de
couleurs, les dégradés de couleurs, la forme de objets, les illustrations, etc. Sans le savoir, elle suivait sa quête
de compréhension de l’espace et de ses agencements. En étudiant l’aménagement intérieur, les arts plastiques
et la communication graphique, l’artiste s’est donné la chance d’approfondir ses observations à travers la mise
en place dans l’espace réel.

« Pendant les quelques années comme designer graphique autonome, je profitais du temps disponible pour
libérer la créativité qui m’animait à travers la photographie, le dessin, la peinture et la sculpture. Parallèlement
j’ai adhéré à des organismes culturels pour faire connaître mes activités et j’ai eu le plaisir d’ouvrir la porte au
marché par le biais des galeries d’art. Ce fut un dévoilement positif sur mon cheminement artistique.
Responsable de cette découverte, je me suis engagée à matérialiser mes élans poétiques. »
Aujourd’hui, HERMINE tente de définir l’insaisissable vitalité qui l’entoure. « Je témoigne de l’existence de
l’impalpable sentiment de vivre. » L’interaction avec les émotions, la neutralité face à cette puissance
empathique, la rencontre avec la souffrance et l’inquiétude sont d’autant de dimensions véhiculées dans son
travail.

« La matérialisation se transcrit à travers le rythme, l’équilibre des masses et des dispersions. En sculpture, je
n’hésite pas à arracher, amputer, fractionner, déraciner la matière qui prend forme sous mes doigts. Je laisse
courir tout en douceur des arrêtes géométrisant les formes.
En peinture, la structure varie et se fusionne au sujet ou à l’émotion qui en émerge.
La fluidité des transparences des couleurs, les dégradés monochromes sont présents à travers les textures. »

HERMINE cherche à imager, à transférer, à matérialiser cette sensibilité propre à notre espèce. « Je tente
d’inspirer le public », explique celle qui espère rendre possible le calme en soi par la contemplation. « J’ai la
conviction de pouvoir apporter sous forme d’énergie; la paix et la compassion à travers mes couleurs, mes formes et
mes textures. »

Spinner